Mulatu Astatké – Jazz à la Villette 2011

Réalisateur:             Giuseppe De Vecchi

Festival:                    Jazz à la Villette 2011

Line-up: Mulatu Astatke – vibraphone, congas/ James Arben – saxophone, flûte/ Byron Wallen – trompette/ Danny Keane – violoncelle/ Alexander Hawkins – piano, clavier/ Liran Donin – contrebasse/ Richard Olatunde Baker – percussions/ David De Rose – batterie

 

En 2005, grâce au film de Jim Jarmush Broken Flowers, le nom de Mulatu Astatke sortait enfin du cercle restreint des aficionados de musique éthiopienne. A 65 ans passés, le père de l’ethio-jazz trouvait alors un nouveau public prêt à goûter le rythme atypique de sa musique. Car derrière son vibraphone et ses percussions, Astatké signe un jazz hors-norme, baignant dans des sonorités latinos, de la soul instrumentale, de la musique folklorique éthiopienne, où cuivres et percussions conversent de manière inédite. Chez lui, la samba est décalée, le jazz emprunte de tortueux chemins épicés souvent très funky. Bref, un groove d’Abyssinie dont Mulatu Astatké demeure bel et bien le représentant le plus inspiré.

A ses côtés sur scène, on notera la présence du saxophoniste des Heliocentrics, James Arben, de Danny Keane au violoncelle, lui aussi partie prenante du projet de Mulatu avec les Heliocentrics et déjà entendu aux côtés de Gorillaz, et celle d’Alexander Hawkins, jeune pianiste britannique déjà repéré par la BBC.

Article Global Facebook Twitter Myspace Friendfeed Technorati del.icio.us Digg Google StumbleUpon Eli Pets

Leave a Reply