Concert: Gregory Porter à Jazz sous les pommiers

Réalisé par Thierry Villeneuve – Production Oléo films – Sombero and Co

Gregory Porter aura pris son temps. Le temps d’éclore, d’apprendre dans les chorales d’églises, de se perfectionner dans les clubs sud-californiens, et d’éclore en artiste abouti. Entre son apparition, déjà impressionnante sur le disque Hubert Laws Remembers the Unforgettable Nat « King » Colesorti en 1998 et son premier album, Water, il se sera écoulé 12 ans. Depuis, le colosse de Bakersfield ponctue chaque année d’une publication pleine de son soul jazz à la fois sensuel et groovy, dans lequel flottent les ombres bienveillantes de Nat King Cole (donc), Marvin Gaye ou Stevie Wonder.

Enregistré au festival Jazz sous les pommiers.

 

 

Article Global Facebook Twitter Myspace Friendfeed Technorati del.icio.us Digg Google StumbleUpon Eli Pets

Leave a Reply