Le moine et la sirène – Le chant de Charles Lloyd

Un film de Fara C, co-réalisé par Fara C et Giuseppe De Vecchi – Oléo Films, 2009)

Fara C., journaliste culture au quotidien L’Humanité depuis 1985, membre des jurys de l’Académie du Jazz, des Django d’Or et des Victoires du Jazz, réalise ici son premier film. Il a été coproduit par Oléo Films, Forest Farm Music + Art et Mezzo ; diffusé durant novembre 2009 sur la chaîne européenne Mezzo. Fara C a demandé à Giuseppe de Vecchi – également précieux caméraman ici – de réaliser le film avec elle.

« Le moine et la sirène – Le chant de Charles Lloyd » a été sélectionné en février 2010 au Santa Barbara International Film Festival et au Pan African Film Festival de Los Angeles.

Le saxophoniste et compositeur Charles Lloyd est l’un des artistes les plus énigmatiques de l’histoire du jazz. En 1966, son disque « Forest Flower » se vend à un million d’exemplaires. En son quartette, une révélation : Keith Jarrett. Puis, au faîte du succès, le saxophoniste se retire durant dix ans, pour mener une réflexion sur son art et un travail sur lui-même. Ainsi, le ‘moine’ poursuit sa quête, avec le soutien de sa ‘sirène’ Dorothy. S’il existe nombre d’archives sur Lloyd en concert, « Le moine et la sirène – Le chant de Charles Lloyd » est le premier documentaire qui cherche à percer le mystère d’une personnalité aussi étonnante qu’émouvante.

Article Global Facebook Twitter Myspace Friendfeed Technorati del.icio.us Digg Google StumbleUpon Eli Pets

Leave a Reply